Voici un texte de Maitre Funakoshi, paru dans son premier ouvrage (extrait)

La relation entre la forme physique et le mental est un principe fondamental du budô.
 Nous approchons du mental correct au travers de l'étude de la forme correcte.
 Précisément parce qu'il ne s'agit pas d'un art mort, momifié mais plutôt d'un art vital, d'un art vivant,
 le karaté continue à changer dans sa forme.
 Il garde son identité aussi longtemps que ses principes fondamentaux sont compris et préservés.
 Paradoxalement, c'est à travers ses formes (à la fois dans le sens des postures physiques et dans le sens des katas) que ses principes sont appris. 
Techniquement une fois que le principe est compris, la forme peut être abandonnée.
Mais sans la forme, comment peut-on appréhender le principe ?
La résolution de ce paradoxe et la compréhension des limites dans lesquelles la forme peut changer sans perdre son identité et son efficacité font l'objet d'une recherche qui appartient à chaque pratiquant.