Passage de grades des enfants

Mardi 23 juin a été organisé un passage de grades pour les enfants.
Ce n’était pas gagné d’avance! Avec une saison tellement perturbée, la progression escomptée des enfants n’a pas forcément été atteinte. Mais les cours en Zoom du printemps ont permis d’avancer dans le programme et de maintenir les acquis de début de saison.
La grande victoire est déjà d’avoir conservé 95% des effectifs enfants malgré les interruptions de cours.
Ils étaient ainsi 13 à en découdre devant les yeux de leurs parents. Chacun a présenté un kata, ils ont été interrogé sur des kihons en ligne, mais aussi multidirectionnel et sur cibles pour les ceintures de couleur.
Bravo à eux! Ils ont tous obtenu au moins au une demie-ceinture! Et un bandeau en guise de petit cadeau 😉
Rendez-vous en septembre pour redémarrer une saison normale (on l’espère!)
Bonne vacances à tous!

Reprise de cours Adultes !

Le 9 juin marque une nouvelle étape dans le déconfinement, outre le passage du couvre feu à 23h, le sport en intérieur – sports de contact compris – est de nouveau possible.
Le dojo de Chambray n’échappe pas à la règle et nous annonçons officiellement la reprise des cours adultes dès vendredi 11 juin à 18h30.

Nous vous attendons nombreux pour cette reprise !

D’ici là, des cours en extérieur continuent d’être organisés. Rapprochez vous de Gildas ou envoyez nous un mail si besoin à contact@karatechambray.fr

Les enfants sont déjà de retour depuis 15 jours et nous sommes très heureux de retrouver 90% de licenciés de la rentrée ! Tous plus motivés que jamais 😉

Cours Enfants : reprise au Dojo

Enfin ! Nous attendions depuis longtemps la reprise au dojo, nous étions dans l’attente de la décision officielle pour Chambray et nous y sommes ! Les cours enfants vont pouvoir reprendre au Dojo et cela dès mardi prochain, le 25 mai aux heures habituelles soit de 18h15 à 19h15.

Depuis février, les cours se passaient en Zoom, soit une quinzaine de cours assurés par Erwan et Nadia. BRAVO à tous les enfants qui ont participés ! Nous savons que ce n’était pas forcément facile pour tous. Et garder la motivation en entraînement à distance avec les limites de Zoom était un vrai défi !
Ces cours ont permis de garder du lien avec les enfants. Tout le monde n’est pas venu bien sûr, mais plus de 60% des licenciés enfants étaient là au début. On en a perdu un peu en route mais un bon petit noyau de 7 élèves est resté assidu jusqu’au bout !

Cette reprise tardive sur la fin de saison laisse espérer la possibilité d’organiser un passage de grade sur la fin Juin.

Les professeurs en formation

Les dojos français sont à l’arrêt ou en semi-hibernation depuis plusieurs mois. La pandémie n’a eu de cesse d’attaquer la société en général, le sport et la pratique des arts martiaux dont le karate-do.

Afin de se préparer à une reprise prochaine de leurs activités en club, quelques professeurs se sont retrouvés, le temps d’un we, en formation professionnelle près de Toulouse.

Cette formation, qui s’est déroulée dans le plus stricte respect des protocoles sanitaires actuels, était dirigée par Guy Sauvin, 9ème dan karaté, ancien champion du monde, spécialiste de la pratique dite « interne » et détenteur d’un diplôme d’état « 3ème degré ».

Gildas, professeur du club, s’est rendu sur site et a bénéficié de cette formation spécifique et riche d’enseignements.

C’est ainsi que US Chambray Karate pourra reprendre ses activités dès qu’il lui sera possible de le faire, avec des enseignants toujours « au top ».

Disparition de Marjan Cahun

Ces années 2020 / 21 n’en finissent pas de faire diparaître nos ainés, nos senseïs, nos amis… 

C’est une fois de plus le cas avec la disparition de Marjan Cahun, à 72ans.

Depuis plus de 30 ans, Marjan était un incontournable de l’Union Sportive de Chambray. Sa présence, sa bonhomie, sa gouaille, ses « coups de gueule » mais aussi sa gentillesse vont nous manquer.

Prévot de la boxe anglaise chambraysienne, boxeur amateur et professionnel dans les années 70, il a formé à Chambray de nombreux champions.

Il était notre ami et la section karate de l’USC tient ici à lui rendre l’hommage qu’il mérite.

Repose en paix Marjan.

HARADA Mitsusuke senseÏ vient de partir…

Un très grand senseï vient de nous quitter. A l’instar de ses amis et compatriotes japonais Oshima, Kase et quelques autres, il fut un de ces pionniers qui apportèrent la véritable pratique du karate en France.

Si la plupart d’entre eux le firent à la demande de Henri Plée, ce ne fut pas le cas de Harada Senseï qui lui, fut invité par le dojo parisien « Sigrand », dont le professeur était Hoang Nam, en février 1963. Oshima senseï, lui, prodiguait au même moment, son enseignement au dojo de « La montagne », le dojo de Henri Plée.

Harada, né en 1928 en mandchourie, débute la pratique du karate sous la férule de Funakoshi et des séniors de l’époque, Hironishi et  Uemura. Universitaire à Waseda, c’est en 1948 qu’il fait la connaissance de Oshima  Tsutomu puis de Egami Shigeru dont il devient quelques temps le jiki deshi (élève privé).

Le séjour de Harada senseï en France fut de courte durée, puisqu’il en repartit en juin pour la Belgique, laissant cependant à ses élèves français, une signature indélébile, laquelle, pour la plupart, influença à jamais leur pratique. Le séjour belge de celui que certains trouvaient « bizarre » ne dura pas beaucoup plus longtemps et c’est en Angleterre qu’il devait s’installer définitivement.

S’il ne revint par la suite qu’à de plus rares occasions en France, il continua, presque jusqu’à la fin à superviser des stages, régulièrement en Belgique.

A de trop rares occasions, il m’a été donné de pratiquer sous sa direction. Celle dont je me souviens le plus date de 1988 à Paris. En effet, il s’agit là du seul « vrai » stage auquel j’ai participé sous sa direction personnelle, les suivants étant principalement dirigés par ses quelques élèves français, même s’il était présent. Le moins que je puisse dire est que je n’en ressorti pas indemne tant je fus surpris par sa présence et sa technique impressionnante, parfois quelque peu « bizarre » à l’instar du personnage. Trente-trois années plus tard, je me souviens très bien de ce stage alors que j’ai pratiquement oublié les suivants, ou comment une rencontre de quelques heures peut influencer la pratique d’une vie entière…

Harada senseï, faisant fi de toute fédération et organisation, enseigna toute sa vie sa vision personnelle du karate. Nul doute que ce grand senseï a apporté une pierre importante à l’édifice même si cette pierre dont la taille « hors norme » aura eu parfois du mal à s’insérer restera inconnue de la plupart des karatekas français.

Gildas

Décès de Pierre Mansais

Maître Pierre Mansais vient à son tour de nous quitter. Ceinture noire 7ème dan KARATE,  il est le fondateur et professeur du club « Arts martiaux montlouisiens ».

Cet ancien militaire, judoka et karatéka reconnu par ses pairs fut longtemps une sinon, LA figure de proue du karate en Indre et Loire comme au niveau de la ligue « TBO ». En effet, nombre de professeurs du département, aujourd’hui en activité, comptèrent parmi ses élèves. Si ce ne fut pas mon cas, même s’il m’arriva de partager « le tapis » avec lui, à de nombreuses reprises depuis le début des années 80, (Son dojo était à l’époque installé dans les écuries du château de la Bourdaisière à Montlouis sur Loire),  je garde de lui le souvenir d’un homme à l’humeur  égale, à l’écoute de tous, prodiguant ses conseils aux uns et aux autres.

Il fut également le professeur de nombreux champions, la plus célèbre étant Patricia Chéreau, championne de France, d’Europe et du monde « kumite ».

Gildas et le club chambraysien présentent leurs sincères condoléances au club « Arts martiaux montlousiens » ainsi qu’à la famille de maître Mansais. Le karaté, en Indre et Loire, est aujourd’hui en deuil.

décès de Nadine Dallais

C’est avec émotion que nous avons appris Le décès de madame Nadine Dallais, ancienne licenciée de notre club.

Elle fut la compagne de François Fouillaron, (3eme dan et senseï des enfants plusieurs années) et la maman de leurs enfants, Clovis (ceinture noire 1er dan et actuel entraîneur des enfants du club de hand-ball jocondien) ainsi que de Margot.

Le club karaté de Chambray leur adresse ses plus sincères condoléances et les accompagne dans cette douloureuse épreuve.

Passage de grade 1er, 2ème et 3ème dan, Carton presque plein pour le club!

Le Week-end du 20 et 21 mars était inscrit dans le calendrier depuis plusieurs mois !
4 karatékas du club étaient en lice pour obtenir un nouveau grade!
Emmanuel et Erwan se sont déplacés à Blois samedi matin pour tenter de décrocher leur 3ème Dan.
Philippe, notre président, visait son 1er dan dimanche matin et Yoann, son 2ème dan dimanche après midi dans le dojo de Monts.

Une préparation forcément perturbée par la crise sanitaire. Le Dojo étant fermé, les entraînements de préparation se sont déroulés en extérieur et la plupart du temps le midi pendant la pause déjeuner des uns et des autres. Le masque faisait partie aussi des accessoires obligatoires tant pour les entraînements que pour l’examen.

Le bilan de ce WE reste très positif puisque 3 de nos 4 candidats ont été reçus.
Philippe qui avait déjà validé quasiment tous ses UV lors d’un précédent passage de grade a validé les 2 derniers UV qui lui manquaient; BRAVO à lui, le voici désormais 1er dan!
Erwan et Emmanuel ont également réussi, du premier coup, toutes les épreuves du 3ème dan, BRAVO à eux!
Yoann a validé 3 épreuves sur 6. Il devra se représenter en juin pour valider son 2ème dan. Nul doute que le prochain passage sera le bon!

Philipe Goetz, promu 1er dan dimanche 21 mars à Monts
Gildas Duval, sensei du club entouré d’Erwan Soulabaille, sensei des enfants à gauche sur la photo et Emmanuel Humbert à droite, tous les 2 promus 3ème dan. Photo prise le samedi 21 mars au Dojo de Blois juste avant l’annonce des résultats.
Yoann Marchandeau à gauche avec Gildas Duval, a validé 50% des UV, il devra repasser en juin. Photo prise il y a 2ans lors de l’obtention de son premier dan.

La vie du club pendant le couvre feu

Nous avançons dans la saison et les doutes demeurent quant à une reprise au dojo. En ce début mars, nous craignons malheureusement que ce ne soit pas possible d’ici juin.
Mais dojo ou pas, la pratique reste possible!
Les cours adultes continuent le dimanche matin de 10h30 à 12h en extérieur. Depuis quelques semaines, quelques adultes se retrouvent aussi sur l’heure de midi en semaine sous le préau de l’ex-caserne de pompier face au dojo, pour se préparer à des futurs passages de grade.
Les enfants préservent leur créneau horaire habituel le mardi soir mais en distanciel via l’application Zoom. Un bon moyen pour entretenir les acquis de début de saison et de maintenir le lien avec nos jeunes licenciés! Plus de la moitié est présente et assidue, c’est top !

Avec le beau temps de ces derniers jours, les jours qui se rallongent, on peut entrevoir de meilleurs conditions pour les entrainements en extérieurs. Et si jamais le couvre feu doit être levé dans quelques semaines, nous pourrons envisager des cours enfants en extérieur le mardi soir.
Le plus important est de pratiquer quelque soit le lieu !